• Lettre de M. Ecureuil à M. Sanglier

    Cher Sanglier,

    Nous eûmes, récemment, des désaccords qui nous poussèrent à chercher asile auprès de deux chênes différents. Cela est triste, mais nous convenons, l’un comme l’autre, que c’était l’option la plus sensée qui s’offrait à nous.

    Je n’entends pas par cette missive relancer nos échanges ou vous redire ce que vous savez déjà (bien que ma condition me pousse à oublier ce que j’ai déjà dit).

    Je tenais simplement à vous faire part de mes profonds et inaliénables respect et considération à votre égard. Bien qu’obstinément borné (qui est une tare dont je ne dépare pas moi-même), vous êtes plein de considération pour la vie de la forêt et de savoir-vivre envers ses habitants, ce qui fait de vous un compagnon amène et agréable si l’on sait ne pas vous brusquer. Vous avez les pattes bien sur terre et savez ce que vous voulez, constance qui ne peut, en aucun cas, vous desservir.

    Aussi, malgré nos regrettables différents, je tenais à vous signifier à quel point votre influence, durant nos longues années de cohabitation, m’a été bénéfique, ainsi qu’à vous assurer, si cela n’est pas déjà fait, ma sincère et infinie gratitude à votre égard pour les soins constants et dévoués que vous avez apporté à moi ainsi qu’à notre arbre pendant ces mêmes années, et ce malgré ma récurrente inconséquence.

    En vous souhaitant tout le bonheur champêtre,

    Votre vieil ami,

    L’écureuil.

    « La Fleur - Ce sentimentLettre de M. Le Champignon à Mme la Pintade »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :